L’histoire de l’oncle formaté qui finit par se réveiller

Comme tous les articles de cette série, ce sont quelques journées inspirantes qui me font allumer l’ordi et tapoter le clavier. J’en suis au huitième jour d’une formation à la créativité. Proposée par le boulot, je me dis pourquoi pas? Animée par la curiosité plus que la nécessité, par la soif d’apprendre plus que par d’éventuelles applications concrètes, je débarque sans trop savoir à quoi m’attendre.

J’étais éblouie, il y a quelques mois, quand j’ai compris que l’école était castratrice et que la créativité était en chacun de nous. C’était une révélation intuitive. Et bien vite, cette nouvelle formation a rejoint mes observations et m’a permis de mettre des mots, des explications sur ce que je pressentais. J’ai rencontré six autres personnes qui ont fait ou qui font actuellement ces mêmes découvertes, qui écarquillent grands les yeux. Et ce décloisonnement de l’esprit est si beau à voir qu’il me fait rouvrir le dossier.

Ce réveil de la conscience s’amorce avec un simple listing des huit types de personnalités primaires qui caractérisent les humains. Il s’avère que chacun est une subtile et complexe combinaison de deux à quatre d’entre elles. De cette combinaison découlent nos motivations intrinsèques, libres et vierges de toute influence extérieure. Elles s’opposent à nos motivations extrinsèques, qui sont toutes celles que notre environnement nous impose. Celles pour lesquelles ne compte que le résultat obtenu, celles qui nous foutent la pression. Comme obtenir une grande distinction, ou choper un CDI pour rassurer l’oncle Marcel.

hiker-846094_1920Si vous suivez toujours, vous aurez vite fait le lien avec l’histoire de l’étudiant lobotomisé qui découvre que tout est possible. Il peut enfin s’affranchir de la pression scolaire et parentale (extrinsèque) et laisser toute la place à ce qui le motive vraiment (intrinsèque).

Il suffit de. Cette prise de conscience avait eu l’effet d’un électrochoc sur moi. Et à en voir les réactions de mes camarades de formation, l’effet est partagé.

Oui mais c’est pas si simple, de faire ce qui nous motive vraiment. Encore faut-il savoir de quoi il s’agit. Savoir qui on est si on retire, couche par couche, les tentatives de notre environnement de nous façonner, de faire de nous des gens biens comme il faut. Qu’est-ce qu’il reste? Quand on a le boulot, la maison, le futur mari et toute la panoplie du « voilà ce qui fait le bonheur« , qu’est-ce qu’on fait ensuite?

On change le monde, on le secoue pour le réveiller? La tête en l’air, les pieds sur la terre ferme, je réfléchis. J’analyse (il paraît que c’est le propre du Gestionnaire). Je pense que ces huit personnalités primaires, ces motivations intrinsèques et extrinsèques remettent tellement tout en question qu’elles méritent d’être partagées.

Et peut-être que ce travailleur juste et fier, aka. l’oncle Marcel, qui n’a jamais failli à sa tâche et qui suit des motivations qui ne sont pas les siennes depuis tant d’années va finir par se réveiller, par se poser les mêmes questions que mes camarades de formation et moi. Et peut-être que toi aussi, qui a eu le courage de me lire jusqu’ici, tu te demandes maintenant qui tu es et pourquoi tu fais les choses.

Et bien, qui que tu sois, que tu le saches ou non, je te souhaite un bon réveil.

Advertisements

7 réflexions au sujet de « L’histoire de l’oncle formaté qui finit par se réveiller »

  1. Ping : L’histoire de l’histoire qui parle au coeur | Visions d'Auré

  2. Ping : Où en sont les glaçons? | Visions d'Auré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s