Non-physionomiste de bonne volonté

J’ai dit « Bonjour » de façon formelle et distante à quelqu’un que je pensais croiser pour la première fois. Il m’a répondu « Salut« . En coulisses, on me confie qu’il est déjà venu « plein de fois« . Oups. C’est pas demain la veille qu’on va m’endorser physionomiste sur Linkedin.

Ca peut paraître facile, voire incompréhensible pour qui maîtrise son carnet d’adresse à la perfection et est capable de reconnaître un figurant qui joue dans deux films à douze ans d’intervalle. Comme un musicien-né est incapable de comprendre que d’autres ne différencient pas un La d’un Mi.

Pourtant, c’est le calvaire de toute une population, obligée de vivre cachée, de se terrer et de fuir les événements mondains qui rassemblent tant de têtes connues (oui mais d’où encore?).

Aujourd’hui, je témoigne. Je sors de l’ombre et j’affronte le monde extérieur. Je bosse dans la comm’. Bon, c’est comme choisir le plongeoir le plus haut à la piscine, c’est vrai. Autant être cash: ça va faire mal.

Tout commence par une immersion en eaux troubles où de nombreuses personnes inconnues vous rencontrent. Pas trop de stress, la première fois, on sait qu’on ne risque pas de faire de bourde. Vient ensuite le moment où il faut se faire un allié. À qui on confie son handicap, question de survie. « Et lui, c’est qui encore? Il bosse dans quelle boîte? Et elle, elle est déjà venue ici? Sa tête me dit quelque chose. » L’allié est un être compréhensif qui vous soutient tout en devant reconnaître, devant tant d’évidences, que votre handicap est réel.

Ensuite, vous enchaînez les bourdes, jusqu’à ce que vous ayez pris vos marques dans votre nouvel environnement de travail. Mais ce qu’on vous a caché, par mégarde ou parce qu’on a remarqué votre tendance poisson ascendant rouge, c’est que les nouvelles rencontres sont le lot des gens qui occupent le genre de fonction que vous occupez. Boum, tout s’écroule. « Quoi? Encore de nouvelles têtes, avec de nouveaux noms, de nouveaux postes et de nouvelles boîtes? » Et oui, courage.

Alors on prend son courage à deux mains et on va parfois à des conférences. On dit Bonjour à des gens qui vous répondent « Et! Salut! Comment tu vas, je n’ai pas pu venir jeudi dernier blablabla« . Vent de panique. « C’est qui lui? » Alors pour ne pas se retrouver mal à l’aise une deuxième fois, on dit « Salut » et on fait la bise au suivant qui s’approche. Manque de bol. C’était un vrai inconnu qui vous a tendu sa main et à qui vous venez de laisser un blanc en tendant votre joue. Vent de panique². Mais on respire. C’est pas si grave, hein?

On récolte les cartes de visite, on va voir les photos sur Google, on s’entraîne à les reconnaître et on en rit une fois dans sa cave, lorsque le territoire hostile se situe à plus de 30 kilomètres.

« En général, les physionomistes sont capables de reconnaître environ soixante-quinze mille visages et peuvent associer un nom au tiers d’entre eux. »

C’est un art devant lequel je m’incline.

 

 

Publicités

7 réflexions au sujet de « Non-physionomiste de bonne volonté »

  1. Oh comme je me reconnais dans ce que tu dis ! Je ne savais pas que c’était une maladie courante ! Je pensais être seule au monde ! Me voilà soulagée ! Merci Auréi ! 🙂

    J'aime

  2. Je suis atteint de la même maladie. J’essaie de me soigner en développant ma mémorisation par association sur d’autres éléments que le visage et le nom, que mon esprit s’entête (en 1 ou 2 mots) à ignorer.
    J’ai également développé une attitude décontractée mais retenue compatibles avec tout interlocuteur, censé être connu ou non. A cela il faut bien évidement ajouter la subtilité de ne jamais dire ni « tu », ni « vous », ni le nom au risque de se faire démasquer.

    J'aime

    • Moi je tutoies tout le monde, c’est encore plus simple (a Paris, j’ai un moment essaye de vouvoyer tout le monde a la place, mais ma nationalite me permet quelques ecarts et le tutoiement est encore le plus simple).

      Sinon, ce sont quoi tes elements autres que mon visage et mon nom pour me remettre ? 😉

      J'aime

  3. Moi je reconnais tous les gens, je me rappelle d’où je les connais, je me rappelle souvent leur boulot/titre/boite, mais très souvent je suis incapable de me rappeler de leur nom et prénom … o.O

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s